La persévérance scolaire fait du chemin

Portrait de mai sur l’alimentation et les activités physiques
Ma cour : un monde de plaisir!

C’est bien connu : l’alimentation et l’activité physique sont des vecteurs essentiels à la persévérance scolaire chez les jeunes. C’est dans cette optique qu’à l’école primaire St-Thomas de Montmagny, un comité formé de la direction, d’une enseignante en éducation physique, d’une responsable du service de garde et d’une éducatrice spécialisée a mis sur pied le projet Ma cour : un monde de plaisir!

Grâce à cette initiative, les 112 élèves de l’école primaire profitent d’une pause active, tous les matins avant leur entrée en classe. Cette activité de cinq minutes, animée par les éducatrices du service de garde, leur permet de bouger avant l’entrée à l’école et ainsi, favoriser leur concentration. Le fonctionnement des périodes de récréation a lui aussi été revu afin de permettre aux enfants d’être mieux encadrés et plus actifs. Grâce au système d’inscription hebdomadaire qui a été mis en place, les jeunes ont désormais le choix de s’inscrire à une activité organisée, comme en éducation physique, ou encore à des jeux libres.  Pour les jeux libres, les élèves peuvent choisir parmi une vaste sélection d’objets qui leur permettent de bouger comme des cordes à sauter ou encore des élastiques. Ainsi, les jeunes demeurent actifs, mais dans un contexte plus libre. Cela permet d’une part aux enfants de trouver une activité qui leur convient et, d’autre part aux enseignants de gérer moins de conflits et ainsi de consacrer entièrement leur temps à l’enseignement. Afin d’améliorer les transitions, le comité a aussi revu la façon d’entrer dans l’école aux entrées du matin et du midi, ainsi qu’après les récréations. La circulation se fait maintenant de façon plus efficace, et tout le personnel disponible est sur le terrain auprès des élèves.

La directrice de l’école primaire St-Thomas, Mme Caroline Rouleau, précise que les résultats sont déjà concluants : l’activité physique déployée lors des récréations fait en sorte que la plupart des élèves arrivent en classe satisfaits de leur récréation, donc prêts à se concentrer sur l’enseignement. Il faut dire que la proximité et la collaboration entre l’école et le service de garde de St-Thomas ont été essentiels pour l’implantation et le bon fonctionnement de cette initiative, qui améliore le quotidien de chacun.

Après tout, on devient superhéros un jour à la fois!