La persévérance scolaire fait du chemin

Portrait d’avril sur La relation maître-élèves

Notre thématique du mois d’avril est la relation maître-élèves, l’un des déterminants de la persévérance scolaire qui fait partie des facteurs scolaires. L’enseignant est un adulte significatif pour le jeune, au même titre que ses parents. La qualité de la relation entre l’enseignant et l’élève exerce ainsi une influence prépondérante sur la réussite scolaire de ce dernier.

Voici des témoignages inspirants d’enseignants travaillant dans notre région de la Chaudière-Appalaches et qui font une réelle différence par la relation positive entretenue avec leur élèves.

Les témoignages…

Dominique C. Poulin, polyvalente Saint-François
Ma porte de classe est toujours ouverte pour eux et très souvent, il y a beaucoup d’élèves qui viennent jaser. J’obtiens une belle confiance d’eux de cette façon.

Roxanne Bélanger, école Saint-Noël
L’enseignement, c’est ma passion et j’investis tout le temps nécessaire pour la réussite de mes élèves. Je ne fais rien d’exceptionnel. Je les aime, c’est tout!

Amélie Parent, école Arc-en-Ciel de Saint-Narcisse
Créer un lien avec l’enfant et utiliser l’humour.

Tony Deblois, école des Appalaches
Il faut être accueillant, disponible, drôle, rigoureux, respectueux et passionné!

Claudie Boivin, école du Tournesol
Le sourire et la bonne humeur! Je me fais un devoir d’accueillir mes élèves avec le sourire et les saluer en début de journée.

Sylvie Groleau, école primaire de la Ruche
Réaliser des projets qui partent de leurs intérêts et de leurs passions. Être à l’écoute et innover, voilà le secret!

Annie Guay, école l’Accueil
J’ai des attentes élevées pour tous mes élèves et je les aide à croire en eux pour les atteindre. J’aime que mes élèves se sentent fiers d’eux!

Catherine Bédard, école La Source
L’intégration des TIC est un facteur important dans la réussite et la motivation scolaires dans ma classe. L’élève est au coeur des choix dans ma classe.

Caroline Vachon, école l’Étincelle de Sainte-Marguerite
Je vais voir chaque enfant individuellement afin qu’on se dise bonjour avec un sourire et en se regardant dans les yeux. Le sourire et le regard sont optionnels pour certains amis; je respecte chacun d’eux.

Lisa Bolduc, école secondaire Veilleux
Aimer les jeunes comme ils sont et ne pas faire de distinction entre l’élève qui performe le mieux et celui qui éprouve le plus de difficulté.

Sonia Quirion, école des Deux-Rives
De petits gestes simples: un sourire, un bonjour le matin, un encouragement au bon moment, un petit moment avec lui quand on sent que quelque chose ne va pas…

Louise Tanguay, école des Appalaches
Prendre le temps de les connaître, montrer de l’intérêt pour leurs activités en dehors de l’école, ce qui leur tient à cœur.

Annick Plourde, école l’Étincelle de Sainte-Marguerite
Donner des choix, être à l’écoute de leurs idées, faire des rétroactions positives et les AIMER!

Marylène Bourget, école des Moussaillons
Les complimenter, reconnaître leurs forces, les écouter, comprendre leurs différents besoins, faire preuve de souplesse lorsque c’est nécessaire et toujours faire ce qu’on dit qu’on fera.

Ruth Lambert, polyvalente des Abénaquis
Il faut aimer notre travail et croire au pouvoir de cette relation maître-élève. Cette relation ne se fait pas toujours facilement; cependant, une fois que le lien est établi, il est très fort!

Mélanie Therrien, école Arc-en-ciel de Saint-Narcisse
Les aimer de tout mon coeur et leur donner la possibilité de s’épanouir chaque jour. Communiquer avec les parents, les inviter souvent en classe.

Kaven McCarthy, polyvalente Benoît-Vachon
Je les félicite publiquement lorsqu’ils font de bons coups (dans la classe, dans l’école ou dans leur communauté). Je suis simplement conscient du privilège que j’ai de travailler avec eux à chaque jour.

Isabelle Lachance, école La Martinière
Avec les petits, je crois que le secret est de prendre le temps de les mettre en confiance et d’établir le lien… Par la suite, nous pouvons les amener à se dépasser!

Guylaine Bélanger, école l’Éco-Pin
Il ne faut pas avoir peur de sortir des sentiers battus et de poser des questions. De plus, il faut respecter notre style d’enseignement.

Marie-Josée Roy, école Monseigneur-De Laval
Pour ma part, ce n’est pas un secret, je fais des blagues et des tours à mes élèves. De plus, j’accepte qu’ils me taquinent eux aussi. Il y a des limites, que tous connaissent.

Jeannie Quigley, polyvalente Benoît-Vachon
Je suis exigeante envers mes élèves, tout en considérant les capacités de chacun. Je leur demande de la rigueur, du travail acharné et du dépassement de soi. Je tente aussi de leur inculquer la fierté dans le travail bien fait.

Sylvie Boulanger, polyvalente de Saint-Georges
Je m’exige le même respect envers eux que je leur exige entre eux ou envers moi. J’admets mes torts et mes erreurs. Je ne demande pas la perfection, mais le gros bon sens!

Pierre Couture, école secondaire Saint-Charles
Croire en le potentiel des jeunes, développer un lien avec l’étudiant, motiver le jeune en lui offrant des défis, encourager une démarche orientante et surtout, avoir du plaisir!

David Gourde, école secondaire Saint-Charles
Je suis tuteur, ce qui m’oblige à les suivre de plus près dans toutes les facettes de leur développement. Je ne me gêne pas pour leur dire que j’apprécie travailler avec eux lorsque ça va bien. Bref, j’essaie d’être un modèle positif!

Patricia Lessard, polyvalente de Thetford Mines
J’essaie toujours de rendre mes cours intéressants en variant mes approches. Je m’implique beaucoup dans mon école aussi! C’est mon milieu de vie.

PRÉCA vous présente une infographie avec quelques suggestions pour établir des relations harmonieuses avec vos élèves.